Les « diablogues » des essais cliniques

Le zona guérit naturellement en 6 semaines. Tous les médicaments pris la première semaine sont inefficaces, tous ceux pris la sixième semaine sont efficaces. Pourquoi ?

Mon collègue a fait une poussée de sclérose en plaques après un vaccin contre l’hépatite B et sa cousine en a fait une après avoir mangé de la crème au chocolat. Pourquoi le gouvernement n’interdit-il pas le vaccin contre l’hépatite B et la crème au chocolat ?

Ceux qui prennent des antidépresseurs se sentent très mal quand ils cessent d’en prendre. Ceux qui boivent beaucoup de pastis se sentent aussi très mal quand ils arrêtent. C’est donc bien la preuve que ces deux médicaments sont efficaces.

Un maire a guéri du coronavirus après avoir pris de la chloroquine, un notaire a guéri après avoir pris de la fleur d’oranger et un prisonnier a guéri après avoir pris l’air. Il faut en informer au plus tôt la communauté scientifique.

Mon voisin me dit que le cancer est un fléau contre lequel il faut absolument faire quelque-chose. Je lui réponds que l’on fait absolument quelque chose depuis longtemps. Mais alors, pourquoi meurt-on toujours du cancer ?

Son grand-père est mort de la canicule en 2003 à 90 ans. Sa grand-mère est morte de la grippe en 2009 à 92 ans. Sans la canicule et sans la grippe, ils seraient toujours là.

Les somnifères de mon oncle ne lui font plus effet. Quand je lui demande pourquoi il continue à en prendre, il me dit qu’il a peur que ce soit pire s’il arrête. Pire comme avant qu’il en prenne.

Un cardiologue me dit que les maladies cardio-vasculaires sont une priorité de santé publique. Mon ami infectiologue le dit aussi pour les maladies infectieuses. Le gériatre et le pédiatre estiment qu’Alzheimer et autisme sont des urgences sociales. Un urgentiste donne l’alerte, car nous ne sommes pas prêts pour un nouveau Verdun. Les algologues ne cessent de répéter que la douleur est trop négligée. Pourquoi le gouvernement ne traite-t-il pas chacun de ces problèmes en priorité ?

La probabilité d’avoir une maladie d’Alzheimer après 75 ans est de 15%. Lorsque l’on prend de la poudre de rhinocéros à titre préventif à partir de l’âge de 50 ans, elle est efficace dans 85% des cas, et inefficace dans seulement 15% des cas.

Le Covid 19 guérit sans séquelles dans 95% des cas et tue dans 2% des cas. Lorsque l’on prend de la chloroquine dès les premiers symptômes, elle est efficace dans 95% des cas. Si on la prend trop tard, lorsque les symptômes sont graves, elle n’est efficace que 6 fois sur 10. Attention, c’est plus difficile.   

Pourquoi un jeune ténor des mathématiques se ridiculise en faisant de la politique ? Comment un vieux prix Nobel de médecine peut-il perdre la raison quand il parle de vaccination ? Qu’est-ce qui peut pousser un brillant et respectable chercheur à devenir pistachier ? Je ne le sais évidemment pas.

Je sais juste que statistique et foi sont inconciliables et que la pratique médicale est incompatible avec notre finitude.

Références

Mots-clefs : , , ,

7 commentaires sur “Les « diablogues » des essais cliniques”

  1. jean_albin faivre dit :

    Retaité-actif de75 ans j’ai le « virus » depuis le 20 mars.Je suis un peu fatigué mais reprend le travail Mardi.Mon traitement se résume ainsi:une escalope de veau dans ma culotte,un boudin blanc sous le bras droit et un boudin noir sous le bras gauche. 100% de guérison !!!Le grand Savon de Marseille peut bien aller se rhabiller.

  2. francoise sanquer dit :

    vous avez tout dit . bravo !

  3. Dr Tramieux dit :

    Et si …
    Et si …Dans l’association préconisée par le Pr Raoul, La molécule efficace est l’Azithromycine plus que l’hydroxychloroquine ?
    Et si … Lors des précédentes épidémies de grippe H5N1 et H1N1, les médecins généralistes ont servi de rempart en prescrivant :
    – des antibiotiques en première ou 2eme intention pour une possible activité antivirale et surtout une activité anti microbienne certaine, empêchant une surinfection et une aggravation de l’état clinique ?
    – et peut être des mucolytiques ( Bisolvon, Fluimuicil) maintenant décriés, mais qui, prescrits le matin chez des malades encore capables de tousser, leur permettaient d’expectorer leurs mucosités…
    Et si … cette hypothèse pouvait expliquer en partie la moindre contagiosité et le peu de mortalité dans certaines régions rurales de France,
    Et si … en shuntant les Médecins Généralistes et en organisant le recours d’emblée à la structure hospitalière, nous n’avons fait que dupliquer une mauvaise expérience chinoise : confinement strict, pas de traitement antibiotiques d’emblée, des traitements virologiques peu ou pas efficaces, des traitements d’aide respiratoires très invasifs avec leurs conséquences délétères ( le 09/04/2020, sur BFMTV, le Pr Timsit a expliqué une possible décrue des morts hospitaliers par une meilleure prise en charge par simple oxygénothérapie au lieu de la sédation profonde avec assistance respiratoire génératrice de plus de phlébites et d’embolies pulmonaires). Devrons nous un jour remercier la pénurie de curare ?
    Et si … ce confinement a surtout permis à quelques technocrates (dont Mme Lemorton) de réaliser leurs rêves les plus fous, éradiquer la Medecine Libérale en prouvant son inutilité …
    et/ou a surtout permis aux grands pontes hospitaliers de se faire enfin entendre du Pouvoir Public dans sa vaine lutte pour la « réhabilitation » de l’Hôpital Public depuis 16 mois …

    Mais viendra forcément le moment où la clameur des victimes économiques et des victimes du confinement viendra couvrir les messages culpabilisants des sommités scientifiques et gouvernementales…
    Alors peut-être La Médecine Libérale pourra – t’elle enfin retrouver son rôle barrière contre la virulence de ce Covid-19.

    Dr R. Tramieux. Poitiers

  4. LS dit :

    à jean_albin faivre
    Avez-vous effectué le test PCR pour être sûr que vous aviez bien le CoVid19?
    Tous les patients du Pr. Raoult qui ont suivis son traitement ont été testés positifs, donc il ne s’agissait pas de simples présomptions de CoVid19.
    En supposant que vous ayez effectivement eu le virus, donc que votre test PCR était positif, selon une étude chinoise effectuée sur 191 patients entre décembre 2019 et janvier 2020 parue dans The Lancet, la durée médiane d’excrétion du virus par les personnes infectées était de 20 jours, donc la moitié de l’échantillon était encore contagieuse après 20 jours, avec une durée maximale d’excrétion constatée à 37 jours? En conclusion, si vous ne voulez pas risquer contaminer vos patients, vous ne devriez reprendre le travail que le 26 avril et non le 13 avril, sauf à faire vérifier votre charge virale afin de vous assurer que vous n’êtes plus contagieux.
    Le protocole du Pr. Raoult a permis de faire baisser la charge virale de 65 de ses 80 patients, comparé aux données collectées et publiées par les équipes chinoises (c’est ce qui constitue le groupe témoin de ses études, car il considère qu’il n’est pas besoin de réinventer la roue et de re-vérifier ce que des études par des équipes d’épidémiologistes réputées internationalement ont déjà documenté), avec disparition totale de contagiosité pour 63 patients au bout de 5 jours et pour les 2 autres au bout du 8ème et 9ème jour de traitement. Sur les 15 patients restants, 12 ont nécessité une simple oxygénothérapie, 3 ont du être admis en réa (intubation), et 1 patient de 86 ans, déjà dans un état de dégradation très avancée à son arrivée est décédé après oxygénothérapie sans intubation.
    Le protocole proposé par Raoult est intéressant en ce qu’il permet la réduction de la contagiosité des patients plus tôt que les données observées par les équipes chinoises, et une moindre incidence de cas graves nécessitant une oxygénothérapie, voir une intubation. D’où son utilité pour une sortie plus rapide du confinement et une réduction de l’engorgement des services de réa.
    La prochaine publication des résultats plus fouillés portant sur un millier de patients devrait permettre de mieux mettre en évidence les avantages de ce protocole.

  5. Louise Michel dit :

    “Nous ne cherchons jamais les choses, mais la recherche des choses.”
    Blaise Pascal

    Ici la statistique est impuissante.

  6. STEPHANE dit :

    Remarquablement la medecine moderne rejette l’observation directe et l’experience au profit d’etudes statistiques souvent biaises.
    Surtout quand il n’y a pas de profit direct.

Laisser une réponse